24 décembre 2020


Chers amis de Tout en Parlant,

C'est la fin de l'année, et nous aimerions vous donner de nos nouvelles durant ce qui a été une année particulière pour nous tous.
L'an dernier, le concert piano-voix de Florence Millet et Mathieu de Laubier à l'INJA a été un moment de belle musique chaleureuse, qui a aussi fait connaître notre association à un plus large public. Votre soutien a été important pour nous tout au long de cette année 2020 qui s'achève.

Tout en Parlant contribue, à son échelle modeste, à tisser des liens et à lutter contre l'isolement qui risque de naître de la baisse de la vision, quelque soit sa rapidité, son ampleur, l'âge auquel elle survient. C'est aussi le lien entre voyants et malvoyants qui nous importe. Nous proposons ainsi des groupes de parole - sur le quotidien avec la malvoyance, mais aussi sur des lectures partagées de livres audio -, des cours de langue et d'activité physique adaptés, des sorties dans Paris axées davantage sur le son que la vue. Bien sûr, les longues périodes de confinement de cette année, avec l'arrêt des activités, entraînent un risque accru d'isolement, ainsi que l'impératif de distanciation sociale, qui complique l'aide dans les interactions quotidiennes.

Nous avons cependant maintenu le lien entre nos adhérents, en utilisant beaucoup l'outil de la conférence téléphonique. Ce contact par la voix nous a permis de continuer le groupe de parole, et même d'intensifier les échanges autour de lectures, en ajoutant des séances à celles prévues à la médiathèque Marguerite Duras. Et le cours d'anglais s'est enrichi d'une variante littéraire par téléphone, le Short Stories Club! En janvier 2020, un atelier peinture avec la peintre Valérie Griffon, qui adapte sa pédagogie aux malvoyants, a démarré et les 6 séances prévues ont pu avoir lieu. Les séances d'activité physique organisées par notre partenaire Viacti (tous les vendredis dans le 12e arrdt) ont été interrompues peu de temps seulement. Heureusement, car le téléphone ne remplace pas la présence physique - mais nous le savons bien à Tout en Parlant, la voix est un formidable vecteur de présence...

A côté des activités régulières, nous sommes partis d'un désir que Hélène Larisch nourrissait depuis quelques temps déjà : pouvoir voir des films en version originale. Il y en a eu, de bons films étrangers auxquels il a fallu renoncer faute de pouvoir lire les sous-titres! A moins de les voir chez soi, avec quelqu'un de dévoué qui nous les lise...
Nous avons fait un pas dans cette direction en organisant le 1er février une séance spéciale du film coréen "Parasite", dont une comédienne a lu les sous-titres - un succès dont a rendu compte un article de presse que vous pouvez lire sur notre site.
Mais au-delà de cette technique artisanale, nous faisons avancer l'idée d'intégrer aux copies du film une piste de cet "audio sous titrage": V.A.S.T., version audio sous titrée, c'est ainsi que nous avons nommé ce concept susceptible d'être appliqué à tous les films en VO, en salle ou chez soi. En particulier ceux qui n'ont pas été doublés, films dit "patrimoniaux" pour lesquels la VO va de soi, ou films du cinéma indépendant.
Nous travaillons sur un festival pour faire découvrir ce dispositif à un public large, au-delà de la malvoyance : dyslexie, français mal assuré.
Ce ne sont pas les projets qui nous manquent ! et nous continuons à avoir, plus que jamais, besoin de votre soutien pour les développer. En adhérant à notre association, vous nous aidez aussi à être une voix plus forte, plus légitime pour convaincre nos interlocuteurs du monde de l'audiovisuel (institutions et industriels).

Nous vous souhaitons de belles fêtes! Nous remercions nos adhérents actuels et futurs et nous réjouissons de partager d'autres moments avec vous l'année prochaine!

Hélène Pialoux, Présidente, et Hélène Larisch


 

Février 2020

Rendre accessible les films étrangers en VO





 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En partenariat avec l'UGC Gobelins, l'association Tout en Parlant a organisé une séance unique du film coréen « Parasite » avec une lecture en direct des sous-titres par la comédienne Laure-Lucile Simon le samedi 1er février 2020.



 

Pour le public qui ne peut pas lire les sous-titres en salle, les films étrangers en VOST sont inaccessibles. Il s'agit ici de proposer une solution pratique à ce problème.

 

Nous avons choisi pour cela le film qui a marqué l'année 2019, Palme d'or à Cannes, en lice aux Oscars et grand succès public.



 

Cette projection exceptionnelle est la première étape du projet « Version originale audio sous-titrée » de Tout en Parlant, dont l’objectif est de permettre aux malvoyants d’accéder aux films étrangers en VOST, en salle de cinéma.  



 

En France, près de 3% de la population souffre de déficience visuelle, soit 1,7 millions de personnes dont 200 000 personnes aveugles et 1,5 millions de malvoyants légers ou moyens. Ce chiffre, en France comme dans le monde, est en constante augmentation en raison d'un vieillissement marqué de la population et des changements du mode de vie.



 

En termes d’accessibilité dans le cinéma, l’audiodescription de tous les films français, rendue obligatoire, est une vraie avancée pour permettre aux déficients visuels d’accéder aux salles de cinéma.

Cependant, ce service ne fonctionne pas pour les films en VOST, dont la langue n’est pas comprise par les spectateurs.



Tout en Parlant propose donc d'introduire une lecture des sous-titres en français, diffusée dans les mêmes casques que ceux disponibles pour l'audiodescription dans tous les cinémas.

Ce mode d’écoute simultané des voix originales des acteurs du film et de la traduction des dialogues donne accès à l'authenticité du film.



Par ailleurs, ce dispositif permettrait d'élargir à un plus grand public l'accès à ces œuvres d'auteurs étrangers, à savoir à tous ceux pour qui la lecture des sous-titres apparaît comme un obstacle. Ainsi, cette solution innovante donnant accès à la VOST des films étrangers répond à une problématique qui va au-delà du handicap visuel.



 

"Parasite" de Joon-ho Bong (2h12). Samedi 1er Février à 10h30 au cinéma UGC Gobelins, 66 bis avenue des Gobelins, Paris 13e, près de la Place d'Italie. Prix de la place : 5 euros. Gratuit pour les adhérents de l'association.

Cliquez ici pour accéder à l'article du Figaro en format PDF
 

Figaro2.jpg