Qu’est-ce que la V.A.S.T. ?

La V.A.S.T, ou Version originale Audio Sous-Titrée, est un nouveau dispositif imaginé par l’association Tout en Parlant pour rendre accessibles les films étrangers en V.O.S.T aux personnes malvoyantes, dyslexiques, ou francophones mal assurés, en salle de cinéma, en VOD ou à la télévision.

Ce public de 6 millions de personnes - 2 millions de malvoyants et 4 millions de dyslexiques et francophones mal assurés en France- en incapacité à lire les sous-titres ou ayant des difficultés à les lire, peut pourtant percevoir ou voir les images du film. Ainsi est née l’idée de leur donner accès au sens du film grâce à la voix d’un.e comédien.ne lisant les sous-titres.

 

Le système fonctionne à l’aide d’une application téléchargeable sur smartphone ou tablette, qui permet à l’enregistrement des sous-titres lus de se synchroniser automatiquement avec la bande-son originale du film, diffusé normalement dans la salle, et ce sans aucune connexion internet.

 

Avant de se rendre à la séance et en salle de cinéma, il suffit donc de télécharger gratuitement sur son smartphone ou sa tablette, l’application MovieReading ainsi que le sous-titrage audio du film.

 

En salle, les empêchés de lire accèdent de façon autonome aux sous-titres audio, simplement munis de leur smartphone et écouteurs. Lors d’une séance ouverte à tous at avec tous les publics, ils entendent le son original du film issu de la salle et les sous-titres chuchotés à l’oreille, profitant pleinement de l’authenticité du film en VO.

 

 

Les sous-titres audio, dénommée V.A.S.T, sont la solution d’accessibilité des films en VOST au public « empêché de lire »

Il existe déjà deux remarquables solutions d’accessibilité aux films français :

  • d’un côté pour le public des non-voyants et malvoyants qui ne peuvent pas suivre les images d’un film, avec l’audiodescription,

  • de l’autre pour le public des sourds et malentendants qui n’ont pas accès au son des dialogues, avec le sous-titrage SME.

 

La V.A.S.T apporte la solution d’accessibilité aux films étrangers en VOST à tous les empêchés de lire, à savoir aux malvoyants avec une vision partielle qui leur permet de suivre les images d’un film et aux dyslexiques qui ont de grandes difficultés à lire des sous-titres qui défilent trop vite.

Cela leur donne alors la possibilité d’appréhender une histoire, une culture, des personnages, à travers l’authenticité de la voix des acteurs et actrices originales. Avec la V.A.S.T, l’association Tout en Parlant s’attaque à un problème d’accessibilité ignoré de tous, tout en mettant en avant des films étrangers, indépendants, aux économies parfois fragiles.

 

Le projet V.A.S.T de l’association Tout en Parlant est soutenu, entre autres, par le CNC, la journaliste Elisabeth Quin (ARTE) et le comédien Mathieu Amalric (qui a déjà enregistré une V.A.S.T du film Drunk, dont nous avons réalisé une projection test le 30 avril 2021).

-------------------------------

Un baptême du feu
 


Voici environ 18 mois que Tout en Parlant a lancé l'idée d'accompagner les films étrangers en VO d'une voix disant les sous-titres. Pour les déficients visuels, dont l'ampleur du handicap est très variable, il est souvent possible de suivre un film au cinéma, même s'ils ne perçoivent pas tous les détails. En revanche, l'accès aux films étrangers en VO leur reste interdit en raison de la difficulté pour eux de lire les sous-titres.  
Après la diffusion du film Parasite, en février 2020, avec une comédienne lisant dans la salle le sous-titrage, il était temps de passer à une expérimentation qui témoigne du développement du projet depuis ses débuts!

Entretemps, notre petite équipe s'est grandement enrichie de la présence de Karine Delemazure, notre Responsable du projet V.A.S.T, dont l'énergie déplace les montagnes! Avec l'assistance de Jonas Fontaine, notre stagiaire, elle a fait avancer l'idée initiale vers un usage simple et autonome.

C'est ainsi que ce vendredi 30 avril, au cinéma Action Christine dans le 6e arrondissement, a eu lieu une projection durant laquelle chaque spectateur, muni de son propre smartphone et de ses écouteurs, pouvait tester le dispositif de Version originale Audio Sous Titrée (V.A.S.T).

Le film choisi était rien moins que Drunk, du réalisateur danois Thomas Vinterberg, l'auteur de Festen. Drunk a obtenu le César et récemment l'Oscar du meilleur film étranger, c'est un film fort, porté par l'acteur principal Mads Mikkelsen. Quatre enseignants de lycée en pleine crise de la quarantaine se lancent dans une expérience loufoque et tragique: l'augmentation progressive de leur taux d'alcoolémie…

Nous avons à dessein choisi un film étranger dans une autre langue que l'anglais, grand public certes, mais relevant de la catégorie des films qui ne sont en France diffusés qu'en Version Originale sous-titrée et non en version doublée.

Cette intensification de notre projet a pu voir le jour grâce au soutien actif de la journaliste Elisabeth Quin, qui présente le magazine "28 minutes" sur Arte, à l'initiative de Tout en Parlant.

Le distributeur en France du film Drunk, Haut et Court, nous a laissé en réaliser l'audio-sous-titrage dans les studios Dubbing Brothers. Quant à la voix française, c'est l'acteur Mathieu Amalric qui a accompli un formidable travail - il a su être intelligible en gardant un équilibre entre interprétation et retenue.

Pour cette séance spéciale, nous avons réuni une vingtaine de cinéphiles aventureux: malvoyants, mais aussi dyslexiques et personnes apprenant le français qui avaient accepté de tester ce dispositif. Chacun avait téléchargé sur son téléphone une application qui permet à l'enregistrement des sous-titres lus de se synchroniser automatiquement avec la bande-son originale du film, diffusée normalement dans la salle. Le fait de pouvoir régler individuellement le volume de la voix française est très appréciable, et l'application fonctionne sans connexion internet.

Nous avons eu la grande satisfaction de constater qu'à la sortie, tout notre panel de cobayes discutait avec animation… du film de Vinterberg, et non pas du dispositif de V.A.S.T! Signe que pour ce public "empêché de lire", l'obstacle que constitue la lecture des sous-titres était pour l'essentiel levé.


Un MERCI chaleureux à tous ceux qui ont permis que cette séance-test ait lieu!
Noua allons poursuivre le recueil des impressions des spectateurs - avec l'aide de Jonas, étudiant en cinéma.

L'enjeu est à présent de faire connaître cette solution d'accessibilité et de montrer son utilité, en produisant des enregistrements de sous-titrages dits par des acteurs et actrices  francophones et en permettant au public d'y accéder simplement, via une application.
Ce sera le cas lors du Festival La Rochelle cinéma (Fema) cet été, pour trois films, et nous visons à l'organisation, l'automne prochain, d'un festival dédié, sous le marrainage d'Elisabeth Quin!


Cet objectif ambitieux nécessite des soutiens logistiques et financiers, et il se nourrit bien sûr aussi du soutien et de l'intérêt des adhérents de Tout en Parlant.